Mission développement durable

Le bio-gaz est un gaz issu de la fermentation de matières organiques végétales ou animales. Il est constitué en majeure partie de méthane. Des installations de Biogaz sont présentes depuis très longtemps en Asie. Et de façon plus récente et plus technique en Europe. Elles présentent deux intérêts : la transformation des déchets en des boues non (ou moins) polluantes, de volumes réduits, et la valorisation des gaz produits à des fins énergétiques (chauffage, cuissons). La combustion du méthane Produit Permet également d’éviter son rejet dans l’atmosphère, C’est en effet un gaz à effet de serre. Une molécule de méthane (CH4) équivaut à 21 molécules de dioxyde de carbone (CO2) en termes d'effet de serre. Le biogaz permet également en se substituant aux autres énergies de dégager des revenus pour l'exploitant qui économise sur ses dépenses énergétiques propres ou, dans le cas du Vietnam, évite aux femmes la tache de collecte de bois et d’entretien du feu. L’utilisation la plus courante est la chaleur pour la cuisson des aliments.

 

La Production du Bio-Gaz

Le biogaz est le résultat d’une digestion anaérobie de déchets organiques. Pour être optimale, cette fermentation doit avoir lieu à température relativement élevée (supérieure à 20/25 °C). La vitesse de digestion augmente avec la température. La chaleur des pays d’Asie du sud-est permet le bon déroulement de ce processus sans apport d’énergie extérieure. Les matières organiques peuvent être de provenance diverses : restes alimentaires, déjection animales ou humaines, déchets végétaux, déchets de l’industrie alimentaire, boues de station d’épuration. Les décharges par exemple sont de grandes productrices de biogaz, souvent non valorisées (de par la difficulté de mises en oeuvre), notamment dans les pays en voie de développement. Les élevages par contre permettent souvent une installation facile et à moindre cout. La majorité des installations de production de biogaz au Vietnam sont des installations familiales ou de petites dimensions (petits élevages, centres sociaux, etc.). Elles sont de constructions relativement simples et ne nécessitent pas de matériels particuliers pour leurs mises en oeuvre. Ces installations sont composées d’un digesteur, d’un volume adapté aux rejets de l’exploitation attenante. Le gaz est récupéré directement, sans autre traitement, et peut servir immédiatement pour la cuisson.

Décaissement

Construction du réservoir principal

Pose du sac polyéthylène (anaérobique)

Couverture du digesteur

Au-dessus du digesteur construction de l’écurie 

Finition

  et introduction des cochons